Pourquoi on transpire

La transpiration sert au refroidissement du corps. Par grande chaleur, à partir d’une température corporelle de 37 degrés (98,4 degrés Fahrenheit), l’émission de chaleur ne peut plus se faire que par notre propre climatisation interne la transpiration. Les petits enfants, jusqu’à l’âge de 4 ans environ, ne disposent que d’une régulation de l’organisme encore très instable. Mais elle se détériore aussi chez les personnes âgées, à partir d’environ 65 ans.

De petites quantités de liquide s’évaporent chaque jour sur notre peau et empêchent une surchauffe de notre corps. Lorsque des perles de sueur apparaissent sur notre peau, on parle communément de transpiration. Les vaisseaux sanguins se dilatent, et les pores de la peau s’ouvrent. Tout le monde connaît ce genre de situation, lorsque le pouls et les battements du cœur augmentent dans des situations fortes en émotions, lorsqu’on a peur ou qu’on est euphorique, et que les paumes des mains, le front ou les aisselles s’humidifient.

La régulation de la température corporelle via le système nerveux végétatif...
Ce dernier est aussi appelé système nerveux autonome, parce qu’il fonctionne sans que la volonté n’intervienne. Il règle le fonctionnement interne de l’organisme et commande entre autres l’activité glandulaire, la circulation du sang, la fréquence respiratoire, la pression sanguine, le rythme cardiaque, le métabolisme, la température corporelle, l’excrétion, l’activité, le sommeil, la croissance, la maturation et la reproduction.

Le système nerveux végétatif est constitué de deux grands systèmes nerveux aux fonctions opposées. Alors que le système nerveux sympathique est responsable de l’activité, de la diminution d’énergie et de l’effort, le système nerveux parasympathique commande le repos, la détente et le stockage d’énergie.

La transpiration nettoie notre corps et garde la peau souple
En transpirant, l’organisme n’excrète pas seulement de l’eau par les pores, mais aussi des substances toxiques et des résidus métaboliques comme l’urée, l’acide aminée et acétique, l’acide lactique, les sels minéraux et les toxines qui y ont pénétré par la voie de l’alimentation, l’air et l’eau. . Les cellules mortes sont éliminées. Les orifices des glandes sébacées s’ouvrent, le sébum corné se ramollit, de l’eau superflue est excrétée et la peau est nettoyée en profondeur. Lorsque les glandes sudoripares et sébacées ne travaillent pas suffisamment, la peau se dessèche, tend à former des pellicules et perd de son élasticité. La peau est souvent désignée comme le troisième rein en raison de sa grande capacité à excréter les sels et les scories.

 

Choose your region

Germany
Germany (Deutsch)
World
World (English)
United States
United States (English)
France
France (French)
Spain
Spain (Spanish)
Italy
Italy (Italian)
Close